L'association

Danse Rythme Lien Social et Thérapie

Association Loi 1901

7, rue Daguerre, 75014 Paris

Danse, Rythme, Lien Social et Thérapie (DRLST), pourquoi ce nom ?

Le rythme danse et il fait danser toute chose, du plus petit au plus grand, de l’atome à l’étoile.

Donc le rythme danse, ce sont les deux premiers noms donnés à notre association.

Et l’Homme, qui vit entre ces mondes « micro » et « macro », y est pris lui aussi, embarqué. Et le rythme a sur lui de multiples effets, en particulier sur le lien social et le soin.

Ce sont ces bénéfices du rythme que nous voulons offrir à travers la DRLST : le rythme qui danse dans et entre les hommes, les relie et les maintient en bonne santé.

Qui sommes-nous ?

La DRLST est un réseau international de praticiens du rythme (enseignants, animateurs, acteurs socio-culturels, soignants) engagés à soutenir la valeur sociale et thérapeutique des pratiques rythmées parce qu’ils sont inquiets du repli généralisé sur soi-même ou sur sa communauté, de la fragmentation du groupe social et du développement du chacun pour soi. Les pratiques rythmées sont utilisées depuis des millénaires dans les cultures orales pour leur capacité à établir du lien social et à restaurer l'équilibre chez l'individu comme dans le groupe.

Nous pensons que le partage des musiques, chants et danses permet de créer entre les cultures un lien profond, réactive le désir du vivre-ensemble, offre un moyen de faire tomber les barrières à l'intérieur de soi, de dépasser les frontières entre les pays et les êtres.

Nous aspirons donc à faire connaître et favoriser les échanges entre ces pratiques dans les diverses cultures, qu'il s'agisse des formes populaires anciennes comme les danses traditionnelles ou modernes comme le hip-hop ou le rap.

Nous intervenons en milieu éducatif, culturel et soignant, organisons au niveau international une formation et des conférences ou congrès, et cherchons à travers le rythme partagé, à instaurer un pont humain entre soi et l'autre jusque dans les conflits entre les peuples.

La DRLST, à travers des formes traditionnelles ou métissées, comme l’Expression Primitive, veut continuer d’offrir à notre monde désemparé les bénéfices de ce savoir millénaire sur l’usage structurant et libérateur du rythme.

Que faisons-nous ?

Nous intervenons en milieu éducatif, culturel et soignant, organisons au niveau international une formation de praticien du rythme et des stages ou conférences.

- avec quelles pratiques ?

Outre l’Expression Primitive qui est notre technique de base, nous travaillons à favoriser le partage des pratiques rythmées qui ont les caractéristiques de la culture orale populaire : elles sont construites sur le battement, la pulsation régulière, qui transpose le modèle du pouls dans le chant, la musique, la danse, la poésie…. Le rythme fait résonner l’être tout entier à travers la vibration du corps.

Le battement traverse aussi le temps : on le trouve aussi bien dans les musiques, les chansons et les danses traditionnelles que dans celles d’aujourd’hui, grands concerts rock, danse hip-hop, poésie rap…

Le battement traverse également l’espace : il est universel, présent dans toutes les régions du monde. Au point qu’on peut parler de LA culture orale, l’oralité, patrimoine immatériel de l’humanité, pour désigner l’ensemble des formes d’expression qui se transmettent par le corps parce qu’elles se passent par le rythme et n’ont nul besoin d’écriture.

- dans quel but ?

Les formes populaires de la culture orale ne se contentent pas d’être artistiques. Elles portent une fonction sociale : elles créent du lien entre les hommes, réactivent le désir du vivre-ensemble, offrent un moyen de faire tomber les barrières à l'intérieur de soi, de dépasser les frontières entre les pays et les êtres. La DRLST à travers des formes traditionnelles ou actuelles, comme l’Expression Primitive, propose de revaloriser et réactualiser ce savoir millénaire. Elle se fonde sur l’usage structurant et libérateur du rythme pour proposer des activités qui, à travers le partage du rythme permettent d’instaurer un pont humain joyeux et pacifique entre soi et l'autre jusque dans les conflits entre les peuples (danses pour la paix en Israël, par exemple).

-où ?

Le siège social de la DRSLT est en France, mais il existe des antennes dans plusieurs pays de l’Europe et/ou de la Méditerranée. Nos activités (cours, stages) se déroulent en France (métropole et Martinique), en Belgique, en Grèce, en Israël ou encore au Canada...

© DRLST // Atelier du Geste Rythmé